Il y a dans la nature des sources d’inspirations immenses et invraisemblables. La dégradation, que l’on tend à fuir, est l’une d’elle. Elle peut être belle et fascinante, autant que terrifiante.

Objet d'étude de la science et de l’Histoire, elle nous renseigne sur la manière dont est fabriqué le monde. Regarder comment les choses tombent, s’effacent, s’oublient, nous apprend aussi comment elles tiennent. 

 

Le couple espace/temps, commun à la science, à l’architecture, et à la photographie, est au cœur de mes réflexions

Aussi, je propose de brouiller les repères spatiaux, pour mieux regarder le temps faire son œuvre, et dessiner un monde en mutation.​ Je légende rarement mes photographies, je cherche à changer les rapports d'échelle, à brouiller la vision. Certaines d’entres elles peuvent se regarder comme un test de Rorschach. C'est une manière de convoquer l'imaginaire, et d'interroger la réalité de ce qui est vu et de celui qui voit.

Le visage dans la lune, les dessins dans les grottes, la casserole dans les étoiles, sont présents dans mon univers.

Vous y verrez, je l'espère, de la sensualité et de la poésie. Vous y verrez aussi, parfois, la violence et la mort. Cela fait également partie de la vie.

 

Contact

Solène Gonod

  • HMONP, EAVT, 2013

  • Diplome d'étude en architecture, EAVT, 2011

  • Licence d'histoire de l'art et d'archéologie,      Sorbonne Paris IV, 2005 

  • Née en 1984 en région parisienne

  • Facebook Classic